Patrimoines - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Cimetière militaire portugais de Richebourg-l'Avoué

Architecte : Tertuliano Marques (1883-1942)
Portail réalisé par Tomás Leal da Câmara (1876-1948)
Inauguré en 1935
1 831 tombes

Lieu emblématique pour le Portugal, il est l’unique cimetière portugais du front ouest. Ce cimetière de regroupement rassemble les corps de 1 831 Portugais inhumés en France pendant la Première Guerre mondiale.

Il témoigne de l’engagement des troupes portugaises dans le conflit mondial. Il a été aménagé à l’emplacement du champ de bataille, sur le front tenu par le corps portugais entre avril 1917 et avril 1918, là où sont tombés 2 091 de ses hommes.

Le 17 janvier 1917 est crée le corps expéditionnaire portugais (CEP) sous le commandement britannique. Du 2 février au 28 octobre, un peu moins de 70 000 hommes partent pour la France. Le 9 avril, l’armée allemande déclenche dans la vallée de la Lys l’offensive « Georgette », avec 100 000 combattants contre 20 000. Au cours de cette seule journée, les Portugais perdent près de 7 500 hommes et 6 000 sont faits prisonniers. Pourtant, le lendemain, aux côtés des Écossais, les survivants s’accrochent à La Couture, avant de devoir se replier. Le « Corpo » ne s’en remet pas et est évacué vers Ambleteuse.

Photographie d'une pierre tombale

Cimetière militaire portugais de Richebourg : photographie d'une tombe.

Les choix architecturaux, paysagers et décoratifs traduisent les sensibilités culturelles de ce pays. Sur les stèles funéraires figurent des écussons aux armes du Portugal. La dénomination du site est visible sur l’imposant portail en fer forgé. Son fronton comporte quatre écussons aux armes des trente provinces portugaises et les croix de guerre française et portugaise. Les matériaux utilisés dans ce cimetière proviennent du Portugal et débarqués au Havre : 104 000 kilos de pierre travaillée et 137 000 kilos de stèles. L’aménagement des lieux est réalisé par des ouvriers portugais.

Chaque année, le premier ou le deuxième samedi du mois d’avril, une cérémonie est organisée sur le site avec la présence de nombreux Portugais, parmi lesquels figurent des descendants des combattants inhumés. Les commémorations ont lieu au cimetière portugais puis à la chapelle Notre-Dame de Fatima (située en face) et au monument aux morts de La Couture. Le 9 avril 2018, le mémorial reçoit la visite des deux présidents français et portugais en exercice, Emmanuel Macron et Marcelo Rebelo.